5e gén.  Charente-maritime,  France - Le Gardeur de Tilly

Cinquième génération

7. CLAUDINE-CLAUDE-ÉLISABETH10 LE GARDEUR DE TILLY (ALEXANDRE9, ARMAND8, JEAN-BTE7 LE GARDEUR DE TILLY DE MONCARVILLE, JEAN-BAPTISTE6 LE GARDEUR DE TILLY, CHARLES5, RENÉ4, BONIFACE3 LE GARDEUR DE TILLY DE MUTRECY, EANC2 LE GARDEUR DE CROISILLES, PIERREB LE GARDEUR, JEANA LE GARDEUR) est née 1er sept. 1809 à Saintes, Poitou-Charentes, France31, et décédé 18 juil. 1896 à Saint-Savinien, château de Forgettes, Charente-Maritime, France31.  Elle a épousé MARIE-JOSEPH-LUC-SIGISBERT DE LAAGE DE MEUX 20 mai 1829 à Saintes, Poitou-Charentes, France31, fils de ALEXANDRE-MARIE DE LAAGE DE MEUX et de FRANÇOISE-GABRIELLE ROBILLARD. Il est né 1 juin 1806 à Saintes, Poitou-Charentes, France31, et décédé 28 mars 1887 à Saintes, Poitou-Charentes, France31.

Notes pour CLAUDE-ÉLISABETH LE GARDEUR DE TILLY :
Décédée au château de Forgettes, Charente-Inférieure, France.

Notes pour MARIE-JOSEPH-LUC-SIGIBERT DE LAAGE DE MEUX :
Il descendait de Jérôme, conseiller de Noue.

Informations sur MARIE-JOSEPH-LUC-SIGISBERT DE LAAGE DE MEUX :
Occupation : Négociant

Enfants de CLAUDE-ÉLISABETH10 LE GARDEUR DE TILLY et MARIE-JOSEPH-LUC-SIGIBERT DE LAAGE DE MEUX :

     i. HÉLÈNE-MARIE-ESTELLE11 DE LAAGE DE MEUX, n. 30 avril 1830, Saintes, Poitou-Charentes, France31; d. ?; m. JEAN-FRANÇOIS-CHARLES LALANDE, ?; n. ?; d. ?

     ii. MARIE-ALEXANDRINE11 DE LAAGE DE MEUX, n. 1831, Pessines, Charente-Maritime, France31; d. 1 oct. 1911, Saint-Savinien, La Bignétrie, Charente-Maritime, France31.

    Informations sur MARIE-ALEXANDRINE DE LAAGE DE MEUX :
    Occupation : Religieuse

    12. iii. THÉOPHILE-MARIE-PIERRE11 DE LAAGE DE MEUX, n. 28 juil. 1833, Pessines, Charente-Maritime, France; d. 30 mars 1922, Saint-Savinien, La Bignétrie, Charente-Maritime, France.

    iv. MARIE-CÉLESTE-JULIE DE LAAGE DE MEUX11, n. 13 juil. 1836, Saintes, Poitou-Charentes, France.

    v. MARIE-GABRIELLE-ALEXANDRINE DE LAAGE DE MEUX11, n. 14 sept. 1840, Libourne, Gironde, France.

8. MARIE-ESTELLE-FLORENCE10 LE GARDEUR DE TILLY (ALEXANDRE9, ARMAND8, JEAN-BTE7 LE GARDEUR DE TILLY DE MONCARVILLE, JEAN-BAPTISTE6 LE GARDEUR DE TILLY, CHARLES5, RENÉ4, BONIFACE3 LE GARDEUR DE TILLY DE MUTRECY, EANC2 LE GARDEUR DE CROISILLES, PIERREB LE GARDEUR, JEANA LE GARDEUR) est née 30 mars 1820 à Chantreau, près de Saintes, Charente-Maritime, France31(1,2), et décédée 31 déc. 1877 à Blanquefort, Gironde, Aquitaine, France31(3).  Elle a épousé GUSTAVE-PIERRE-STANISLAS DE PICHON PAREMPUYRE 10 jan. 1833 à Saintes, Charente-Maritime, Poitou-Charente, France31(4), fils de GUILLAUME DE PICHON PAREMPUYRE et de MARTHE-HÉLÈNE-SOPHIE DE QUEUX.  Il est né 1803, Lormont, Gironde, Aquitaine,France, et décédé après 1864 à Blanquefort, Gironde, Aquitaine, France31(5).

Notes pour PIERRE-STANISLAS-GUSTAVE DE PICHON PAREMPUYRE:
Officier des Carabiniers
(6).

Plus d’information sur GUSTAVE-PIERRE-STANISLAS DE PICHON PAREMPUYRE et MARIE-EUSTELLE-FLORENCE LE GARDEUR DE TILLY:
Mariage: 10/01/1837, Saintes, Charente-Maritime, Poitou-Charente, France
(7)

Enfants de MARIE-ESTELLE-FLORENCE10 LE GARDEUR DE TILLY et PIERRE-STANISLAS-GUSTAVE DE PICHON PAREMPUYRE LONGUEVILLE :

(Autres références)
1. GeneaNet,  (Internet), "Electronic," Sonia Mosso.
2. Pierre-Georges Roy, Famille Rocbert de La Morandière,  (J.-A.-K. Laflamme, imprimeur, Québec. Lévis. 1905), 18.
3. GeneaNet,  (Internet), "Electronic," Sonia Mosso.
4. GeneaNet.
5. GeneaNet,  (Internet), "Electronic," Sonia Mosso.
6. Pierre-Georges Roy, Famille Rocbert de La Morandière,  (J.-A.-K. Laflamme, imprimeur, Québec. Lévis. 1905), 18.
7. GeneaNet.

9. MARIE-ANTOINETTE-FLORENCE10 LE GARDEUR DE TILLY (ALEXANDRE9, ARMAND8, JEAN-BTE7 LE GARDEUR DE TILLY DE MONCARVILLE, JEAN-BAPTISTE6 LE GARDEUR DE TILLY, CHARLES5, RENÉ4, BONIFACE3 LE GARDEUR DE TILLY DE MUTRECY, EANC2 LE GARDEUR DE CROISILLES, PIERREB LE GARDEUR, JEANA LE GARDEUR) est née 26 juin 1822 in Chantreau, France, et décédée 19 déc. 1888 à Saintes, France. Elle a épousé STANISLAS-CASIMIR DE MONTALAMBERT DE CERS 21 avril 1841 à Saintes, France, fils de CHARLES-VICTOR DE MONTALEMBERT DE CERS et de FLORENCE-HONORINE BIDÉ DE MAURVILLE (Comm. perso. de Yves Drolet, 24 mai 2008).  Il est né ca 1817, et décédé ?

Notes pour STANISLAS DE MONTALAMBERT DE CERS :
Petit-fils du marquis de Montalambert qui devait devenir prêtre et supérieur du Grand Séminaire de La Rochelle. Les écussons des Montalembert de Cers et des Le Gardeur de Tilly figurent sur le fronton triangulaire du château de la Bristière, Échillais, France. (Photo : André de Repentigny, mai 2008).

Écussons Montalembert de Cers, Le Gardeur de Tilly

Enfant de MARIE-ANTOINETTE-FLORENCE10 LE GARDEUR DE TILLY et STANISLAS DE MONTALAMBERT DE CERS :

     i. HENRI11 DE MONTALAMBERT DE CERS, n. ca 1852; d. ?; m. SOPHIE RENAULT, 28 avril 1874, Tonnay-Charente, Poitou-Charentes, Charente-Maritime, France; n. ?; d. ?

10.  ARMAND-MARIE-THÉODULE10 LE GARDEUR DE TILLY (JEAN-PIERRE9, ARMAND8, JEAN-BTE7 LE GARDEUR DE TILLY DE MONCARVILLE, JEAN-BAPTISTE6 LE GARDEUR DE TILLY, CHARLES5, RENÉ4, BONIFACE3 LE GARDEUR DE TILLY DE MUTRECY, EANC2 LE GARDEUR DE CROISILLES, PIERREB LE GARDEUR, JEANA LE GARDEUR) est né 3 oct. 1806 à Mistière, Commune d'Échillais, Charente-Maritime, France(2), et décédé 25 août 1876 à Mistière, Commune d'Échillais, Charente-Maritime, France(3).  Il a épousé la comtesse de Tilly MARIE-THÉRÈSE-AGLAÉ GIRARD DU DEMAINE 29 juil. 1832 à Saintes, France, fille de MARC-ANTOINE-HENRY GIRARD DU DEMAINE et de MARIE-MADELEINE DES BROSSES.  Elle est née ca 1814, et décédée au mois de mars 1886, Échillais, Charente-Maritime, France(1).

Plus d’information sur COMTESSE DE TILLY MARIE-THÉRÈSE-AGLAÉ GIRARD DU DEMAINE:
Inhumation: 03/1886, Échillais, Charente-Maritime, France
(4)

Notes pour COMTE ARMAND-MARIE-THÉODULE LE GARDEUR DE TILLY :
Aussi Théodore-Armand-Marie-Théodule..
__________

Habitaient en 1832 au château de La Bristière, canton de Saint-Agnant, Charente-Maritime :

Ce fut Louis de Belcier, baron de Cozes, seigneur d'Échillais et époux de Charlotte de Goumard, qui en divisant la terre d'Échillais en deux parties pour que leurs deux enfants, Louis et Catherine, aient chacun une part, fonda la seigneurie de Bristière à la place d'une métairie. Une autre fille de Louis, Jeanne de Belcier, devint ursuline sous le nom de Jeanne des Anges, Il fut étroitement  mêlé à l'affaire des Possédées de Loudun. La famille Belcier, originaire du Périgord. portait d'azur à une bande on d'argent. C'est à Catherine de Belcier que revint la terre de La Bristière qu'elle apportera en dot à son mari, François de Beaume, chevalier, seigneur de Saint-Germain de Juignac, de Gibaud, d'Usseau, du Breuil, de Bonneuil et autres places. Leur fils, Henry Beaumont. maréchal des camps et armées du Roi, épouse en 1653 Marie de Salignac-Fénelon, soeur de l'archevêque de Camb. Henry fit construire l'aile gauche du château actuel, il habitait à cette époque la terre de Gibaud. Fénelon vint à Échillais et séjourna à La Bristière au cours de sa mission en Saintonge.

Château de La Bristière

Armand (Le Gardeur) de Tilly fit faire les terrassements nécessaires à la plantation du parc actuel. Il avait également l'intention de modifier le château. Au cours de l'année 1850, il fit construire, au sud, un pavillon identique au premier puis les fit réunir par un corps de logis formant ainsi la demeure actuelle. Pendant la première moitié du XXe siècle, La Bristière devient propriété des Montalembert de Cers.

La Bristière est donc, pour une grande partie, une construction du milieu du XIXe siècle. Son style néoclassique, quelque peu sévère, présente une grande homogénéité et contribue à son élégance. De plan rectangulaire, elle est flanquée sur sa façade principale, de part et d'autre, d'un pavillon rectangulaire. L'ensemble est couvert d'ardoise. De toute évidence, il y a un parti pris de sobriété : peu ou pas d'élément décoratifs. Seule la partie centrale du bâtiment, formant avant-corps d'une travée, surmonté d'un fronton triangulaire, est dotée d'une loggia à balustres soutenue par quatre colonnes. Le fronton triangulaire est orné de deux écussons (dont l'un aux armes des Le Gardeur de Tilly et l’autre des Montalembert de Cers) coiffés d'une couronne. La Bristière s'inscrit au coeur d'un beau parc à l' Anglaise, doté d'une fontaine faisant face au château. (Réf. Stéphane Ricard, Châteaux Manoirs et Logis des Charentes).

LA BRISTIÈRE À ÉCHILLAIS

Au Moyen-Âge, les seigneurs d’Échillais sont de la famille Goumard. On pense que c’est un compagnon de Charlemagne, un Gomart qui venait d’Aix-la-Chapelle, qui s’est établi ici après la bataille de Taillebourg (808).

Le 22 juillet 1577, les protestants s’emparent de Brouage, 1200 catholiques sont tués, dont François Goumard, seigneur d’Échillais. Son château est détruit.

Sa fille, Charlotte Goumard, épouse le 27 juin 1590 Louis de Belcier, baron de Cozes. Le jeune ménage fait construire en bordure du marais une nouvelle demeure : la Bristière.

À l’époque, il s’agit d’un logis avec ses dépendances et des bâtiments agricoles qui forment une cour fermée. De cette 1ère Bristière, il ne reste qu’une partie de la ferme actuelle.

Au XVIIème siècle, le petit-fils de Louis et de Charlotte, Henri de Beaumont, qui épouse en 1653 la sœur de Fénelon (un écrivain connu, membre de l’Académie Française), fait construire de nouveaux bâtiments autour d’une 2ème cour, c’est la partie nord du château actuel.

La Révolution n’a pas endommagé le château, et, en 1850, Armand Le Gardeur de Tilly, descendant des Goumard, des Belcier et des Beaumont, fait construire la partie sud et aménage le parc. Depuis, les héritiers n’ont rien construit, mais ont essayé de conserver ce qui existait. Réf. Jean de Mathan, Échillais, 18 août 2008.
___________

Enfants de ARMAND-MARIE-THÉODULE10 LE GARDEUR DE TILLY et MARIE-THÉRÈSE-AGLAÉ GIRARD DU DEMAINE :

     i. JEAN-MARIE-LOUIS-HENRI-ALFRED11 LE GARDEUR DE TILLY, n. ca 1833; d. 1860.

    Cette branche des Le Gardeur de Tilly de la Bristière s’éteint avec Jean-Marie-Louis-Henri-Alfred Le Gardeur de Tilly(5).

(Autres références):
1. Bulletin de la Société des Archives, Revue de Saintonge et d'Aunis, 77 ans.
2. Pierre-Georges Roy, Famille Rocbert de La Morandière,  (J.-A.-K. Laflamme, imprimeur, Québec. Lévis. 1905), 17.
3. Pierre-Georges Roy, Famille Rocbert de La Morandière,  (J.-A.-K. Laflamme, imprimeur, Québec. Lévis. 1905), 15.
4. Bulletin de la Société des Archives, Revue de Saintonge et d'Aunis, Tome XIX, 1ère livraison - janvier 1899.
5. Bulletin de la Société des Archives, Revue de Saintonge et d'Aunis, Tome IX, 1889, p.43-44.

11.  CHARLES-MÉLANIE-JEAN-LOUIS10 LE GARDEUR DE TILLY (JEAN-PIERRE9, ARMAND8, JEAN-BTE7 LE GARDEUR DE TILLY DE MONCARVILLE, JEAN-BAPTISTE6 LE GARDEUR DE TILLY, CHARLES5, RENÉ4, BONIFACE3 LE GARDEUR DE TILLY DE MUTRECY, EANC2 LE GARDEUR DE CROISILLES, PIERREB LE GARDEUR, JEANA LE GARDEUR) est né 1809 à Mistière, Commune d'Échillais, France, et décédé 12 mars 1847 à Malberchie, La Valette, Charente, France.  Il a épousé PHILIPPINE-HERMINIE-DITE-THÉRÈSE ARNAULD DE NANCLAS 29 septembre 1835(1), fille de PIERRE-ARNAULD DE NANCLAS et de MARIE-AIMÉE-CHRISTINE-ÉLÉONORE DE PLAS.  Elle est née 1815, et décédée 12 mars 1847(2).

(Autres références) :
1. Comm. perso. de Yves Drolet, 24 mai 2008.
2. Réf. Famille Arnauld de Nanclas,
http://g.bachelier.free.fr/arnaud.htm

Enfants de CHARLES-MÉLANIE-JEAN-LOUIS10 LE GARDEUR DE TILLY et PHILIPPINE-HERMINIE-DITE-THÉRÈSE ARNAULD DE NANCLAS :

Note :
Afin de nous aider à améliorer le contenu de ce site, nous vous prions d’adresser, d’une façon constructive, vos corrections, ajouts, commentaires ou vos demandes d’information sur ces pages Internet à :
Léo-Guy de Repentigny, généalogiste et archiviste de l’Association.
Courriel

[Accueil] [Charente-maritime] [de Tilly 1 Char.-m.] [de Tilly 2 Char.-m.] [de Tilly 3 Char.-m.] [de Tilly 4 Char.-m.] [de Tilly 5 Char.-m.] [de Tilly 6 Char.-m.] [de Tilly 7 Char.-m.] [de Tilly 8 Char.-m.] [Réf. de Tilly Char.]

Information mise à jour le : 04/juin/2014